Pages

lundi 16 septembre 2013

Concept clé : La cohérence centrale

 La cohérence centrale est un autre concept clé pour comprendre ce qu'expérimente une personne Asperger ou autiste, surtout au travail ou durant les études. La cohérence centrale est la capacité du cerveau à faire des liens entre les différentes informations qui sont perçues et de les organiser en un tout cohérent. En une fraction de seconde, notre cerveau est capable de distinguer des formes, des couleurs, des sons et de les lier avec des éléments de la mémoire pour y donner une signification claire. Chez les personnes TSA, le cerveau ne fait pas automatiquement ou fait seulement en partie ce travail. Pour prendre un exemple simpliste, lorsque nous regardons un arbre, nous voyons effectivement des feuilles et des branches, mais nous retenons qu'il s'agit d'un arbre. La personne autiste va voir avec beaucoup de détails le relief de chaque feuille, leur variation, la présence de fleurs, etc... mais ne déduira pas spontanément l'ensemble qui s'en dégage. Le sens devra être travaillé « manuellement » et consciemment. C'est la raison pour laquelle la plupart des étudiants que je rencontre ont de la difficulté dans les cours de philosophie, où on leur demande de lire un ouvrage volumineux et d'en dégager une synthèse. Il leur est très difficile d'avoir une vision d'ensemble.

L'exercice qui suit illustre très bien la différence entre une personne ayant une forte et une faible cohérence centrale. Regardez rapidement cette image (1) :

                           H                                      A                A
                        H    H                                   A                A
                     H        H                                  A   A A   A   A
                    H  H  H  H                                 A                A
                   H             H                               A                A
                 H                H                              A                A

Si vous êtes comme moi, vous avez d'abord vu un grand A et un grand H. Ensuite, vous avez remarqué que le grand A était composé de petits H, et le grand H de petits A. Une personne Asperger ayant une faible cohérence centrale aurait répondu : plein de petits H et plein de petits A. L'image d'ensemble ne lui serait pas venue spontanément. Cela lui aurait pris beaucoup plus de temps.

En counseling d'orientation, cela peut se manifester de plusieurs façons.  Je me dois d'être très spécifique, très précise et pointue, car il sera difficile pour mes clients de sous entendre ou dégager l'essentiel de mon message. Par exemple, en questionnant un jeune sur ses difficultés à l'école, je lui ai demandé : « Et les travaux d'équipe ?... » en sous entendant « As tu des difficultés avec les travaux d'équipe ? ». Il a répondu « Qu'est ce que vous voulez que je vous dise au sujet des travaux d'équipe ?». Sans précision, il se devait de tout me dire ce qu'il connaît à propos des travaux d'équipe.

Une façon de remédier à cette difficulté est de rendre nos propos les plus explicites possible, mais aussi de nommer et montrer à la personne les liens entre les informations traitées lors de la démarche d'orientation. Si on ne veille pas à faire mettre sur papier par le client les éléments colligés lors de l'exploration de soi et du monde du travail, le client va repartir avec un inventaire d'informations qui ne mènera pas à l'action, faute de signification. Mon exercice de l'équation mathématique (voir billet du 1er mars 2013) avait en partie cet objectif.

Après ces quelques billets théoriques, je vous parlerai d'activités concrètes à faire avec des personnes TSA et qui éprouvent des difficultés au regard de ces fonctions. J'ai aussi plusieurs suggestions de lectures pour vous. À bientôt !

Émilie Robert, c.o.
Source : Fédération québécoise de l'autisme, www.autisme.qc.ca
(1) Tiré de : Tammet, D. (2007). Je suis né un jour bleu, J'ai lu.

2 commentaires:

  1. Je suis étudiante en psychologie, en Belgique. Actuellement, je rédige mon mémoire sur l’autisme et la communication réceptive. Je travail sur la théorie de l’esprit et la cohérence centrale. Je me permets de vous contacter afin d’avoir votre avis sur l’évaluation de la cohérence centrale. Quel outil, selon vous est le plus adéquat pour mesurer la cohérence centrale chez les personnes avec TSA ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,
      Désolée de l'énorme délai dans ma réponse. Je suis présentement en congé de maternité alors je consulte moins mes messages. Je n'ai malheureusement pas de réponse à votre question puisque je ne fais pas d'évaluation standardisée. Dans mon travail je questionne mes clients pour me faire une idée de leur cohérence centrale mais je n'ai pas d'outils formels. En espérant que cela puisse tout de même vous aider.
      Salutations,
      Émilie Robert

      Supprimer

Utilisez votre compte Google ou autre, autrement prenez Anonyme mais identifiez-vous dans votre message en écrivant votre nom suivi de votre courriel.